EXCLU : C. Arminjon nommé DRH du Dauphiné Libéré

La réaction du groupe de presse au coup de pression de l’édile ne s’est pas faite attendre. Après de brèves excuses au nouveau maire de Thonon, le journal lui a accordé les pleins pouvoirs de sa direction des ressources humaines.

Trop, c’est trop. Largement contrarié par des publications « écrites par de vulgaires correspondants de presse mal informés » et las d’être ainsi vilipendé, le nouveau maire de Thonon a fait savoir son mécontentement face à un tel manque d’admiration, par l’intermédiaire de son cabinet. Désormais, il choisira quel journaliste conciliant lui posera les questions qu’il aura préparées. Dans le cas contraire, il n’accordera plus aucune interview.

LIRE AUSSI : Le scud du Dauphiné aux vœux de la ville (qui recycle même effrontément une vanne préalablement sortie par notre rédaction)

D’après nos informations, monsieur Arminjon aurait brièvement envisagé de créer son propre quotidien pour « couler ces collabo de gauchistes » et ce ne serait que par nostalgie de l’époque où le Dauphiné lui était bien utile pour « sortir publiquement le linge sale des opposants politiques » qu’il aurait accepté la proposition du groupe Est-Bourgogne-Rhône-Alpes, holding de presse quotidienne du Crédit Mutuel qui possède le Dauphiné Libéré.

Une proposition sur mesure puisqu’il se verra remettre prochainement, en guise d’excuses, la pleine autorité sur la direction des ressources humaine du quotidien. « Exit les journaleux tatillons et sus aux reporters poil à gratter », se serait-il exclamé durant son discours face aux employés du journal.

Mais le nouveau maire, déjà connu pour la taille de son ego, ne compte pas s’arrêter là, fatigué par cette tradition ridicule des vœux. Désormais, ce sera aux Thononais de présenter leurs vœux au maire, sous peine d’être bannis de la ville. « Si je peux choisir mes journalistes, je peux aussi choisir mes administrés, non? », aurait-il décrété auprès d’un proche. Ainsi, le balcon de la mairie sera redécoré durant tout le mois de janvier et toute la zone sera piétonnière pour permettre aux habitants de se réunir pour fêter sa grandeur.

Espérons que le premier magistrat continuera à lire les journaux dans son cabinet…

RÉFÉRENCE : Le refus du maire d’être interviewé par nos confrères du DL s’il ne choisit pas lui-même le journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.