LGBTour : une programmation contre les discriminations et les non-vaccinés

Le Grand Bains Production, basée à Douvaine, promeut les musiques actuelles. Dans le cadre du LGBTour, l’association propose une progammaion éclectique et des concerts sur l’ensemble du territoire chablaisien, afin de promouvoir la lutte contre les discriminations.

C’est en partant du constat qu’il était important de lutter contre les discriminations sans relâche qu’a été organisé le LGBTour, afin de continuer à sensibiliser la population : « Au LGBTour, nous ne prenons pas en considération la sexualité du public ou des artistes, tout le monde est le bienvenu…sauf ces crasseux sans Pass Sanitaire, évidement, que tout le monde soit rassuré ! » précise l’organisatrice.

« Trop longtemps, la population LGBT a été stigmatisée, pointée du doigt ; beaucoup sont même allés jusqu’à considérer certains virus comme propres à cette communauté… Alors que nous avons désormais conscience que ce sont ces putins de non-vaccinés qui sont les vrais microbeux prêts à contaminer la nation ! », renchéri un membre de l’organisation.

Quant au risques qui planent sur les manifestations, les bénévoles ne sont pas dupes : « On a aucune tête d’affiche digne de ce nom, du coup ca ramène trois pelés et un tondu, autant vous dire que les risques sont minimes, mais l’important il faut le rappeler, c’est de rejeter ces galeux d’anti-pass. »

Discrimination Covid

Malheureusement, une telle vision de la tolérance, bien que plébiscitée par le plus grand nombre, semble trouver ses limites comme en témoigne ce jeune non-binaire, pansexuel, bispirituel, triphasé* : « J’ai été refoulé du concert de ce soir, je suis anéanti… J’ai toujours été non-binaire pansexuel et bispirituel. Il s’est passé des années avant que je ne sois accepté dans la société. Je me faisais une joie de participer à ce festival qui représentait une victoire pour moi après ces années de combat. Malheureusement, j’ai développé ces dernières années une sexualité anti sars-cov2, c’est-à-dire que je suis attiré par toute personne qui ne serait pas porteuse de ce virus (vacciné ou contaminé par voies naturelles, ndlr)… et voilà que la spirale de la discrimination reviens de plus belle ! »

Qu’à cela ne tienne : un nouveau festival semble être sur le point d’émerger, prenant en considération les personnes à sexualité anti-covidique !

Ensemble, repoussons les limites de la non-discrimination.

Élise Culet


*Car marqué par trois courants selon les explications du concerné.

RAPPEL : Ceci est une satire, les propos sont principalement fictifs

Devenez l’un de nos auteurs !

La Messagère est un journal parodicohumoristique collaboratif et ouvert à tous. Si vous aimez écrire des blagues qui ont un fond de vrai, jetez un oeil à notre charte éditoriale et proposez-nous vos articles !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.