Trop de gens dans le centre-ville : les commerçants de Thonon n’en peuvent plus !

Trop c’est trop. Les commerçants du centre-ville de Thonon sont excédés par la multiplication d’animation dans les rues le samedi. 

« On n’en peut plus, c’était mieux avant ». Monique Pariat, la présidente de l’union commerciale Thonon Côté Centre, monte au créneau pour défendre les commerçants thononais qui pâtissent, chaque samedi depuis deux mois, d’un afflux de milliers de personnes dans le centre-ville.

Ceux qui se plaignaient de devoir fermer, puis qui ralaient parce que les stationnements ont diminué, et qui protestaient contre le manque de touristes, mais qui avaient plein de projets pour dynamiser le centre parce qu’ils étaient furieux que leur opération de relance économique ne fonctionne pas, regrettent désormais cet afflux soudain de passants.

LIRE AUSSI : Un chèque cadeau contre une CB

« On en a gros »

« C’est pourtant simple : trop, c’est trop et pas assez c’est trop peu », explique la médiatrice aux cheveux de feu, insistant sur le fait que quand il y a personne, c’est l’horreur ; et que quand il y a trop de monde, c’est l’enfer.

« Déjà que faire un marché de plus quand on est fermé c’est sacrément déloyal mais alors là c’est le pompon sur la Garonne, il manquerait plus qu’on doive donner envie aux passants de rentrer dans nos magasins », témoigne un commerçant sous couvert de l’anonymat de sa boutique où personne ne vient jamais. Surtout qu’il y a peu, un imposteur avait jeté le trouble au sein des boutiques.

Jean-Marc Brechotte, adjoint à la revitalisation du centre, voit là l’expression de son talent : « Que voulez-vous, j’ai fait preuve de trop d’excellence dans mes attributions et j’ai redynamisé trop vite notre ville ». Mais l’élu ose un Mea Culpa : « Peut-être aurais-je dû mieux préparer nos concitoyens à une telle efficacité de ma part ».

Du coup, trop ou pas assez ?

Quoi qu’il en soit, une telle animation n’est pas du tout du goût des commerçants thononais, persuadés que les éventuels clients avec qui ils pourraient être désagréables fuient désormais le centre-ville pour ne pas se retrouver au milieu d’autres gens venus en nombre dans les rues.

Mais pour Maya, commerçante depuis 14 ans, le problème n’est pas là. « Les vitrines se vident depuis 10 ans, donc un peu plus ou un peu moins, je suis pas certaine que ça change grand chose. Et de toute manière ceux du centre ils racontent tout le temps que de la merde alors on va monter une autre association avec les copains commerçants, ça s’appellera “Thonon Côté Périphérie” ».

Sauf que les commerçants de Thonon Coté Centre apprécient d’autant moins voir autant de monde dans les rues que leurs chiffres d’affaires ont déjà été fortement amputés par les confinements imposés par les autorités pour faire face à la pandémie… Pour y remédier, la Présidente des commerçants a une solution toute trouvée : il faudrait que les gens, s’ils veulent continuer à se réunir dans les rues, le fasse à un autre endroit de la ville, voire en dehors de la ville. « Il suffirait d’interdire les attroupements comme avant, au moins, comme ça, on pourrait enfin continuer à se plaindre que les clients désertent le centre-ville et on pourra s’en prendre à notre prochain bouc émissaire : les gens qui viennent en ville sans sac et habillé avec des tons pastels », conclut la Pariat des vendeurs chablaisiens.

LIRE AUSSI : la tournée médiatique de Monique Pariat au micro de la Radio Plus, au Dauphiné et leur florilège de bougonnerie sur Facebook

RAPPEL : Ceci est une satire, les propos sont principalement fictifs

Devenez l’un de nos auteurs !

La Messagère est un journal parodicohumoristique collaboratif et ouvert à tous. Si vous aimez écrire des blagues qui ont un fond de vrai, jetez un oeil à notre charte éditoriale et proposez-nous vos articles !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.