Drame des Ouïghours : pour faire pression, Genève va éteindre son jet d’eau

« Maintenant ça suffit. » Pour mettre la pression sur le gouvernement chinois et l’interpeller sur son attitude vis-à-vis de la répression des Ouïghours, l’Etat de Genève a décidé de frapper un grand coup.

Alors que l’Union Européenne, aux côtés des États-Unis et du Canada, a sanctionné lundi la Chine pour la persécution des musulmans Ouïghours dans la région du Xinjiang, l’Etat de Genève prend part aux remontrances. 

« Le Grand Conseil s’est d’ores et déjà mis en relation avec le Conseil d’Etat afin que lui-même prenne contact avec la commune, par l’intermédiaire du maire Sami Kanaan, à qui reviendra la charge de se rapprocher des Services Industriels de Genève afin de faire appliquer la décision », explique la chancelière Michèle Righetti.

La République et Canton de Genève, célèbre pour ses prises de positions, souhaite adresser un message claire et pour cela, c’est un monument connu dans le monde entier qui sera attaqué : le célèbre jet d’eau de la ville de Genève. « Quoi de mieux pour appuyer un sujet aussi fort », souffle un conseiller d’Etat.

Le jet d’eau sera donc coupé en signe de mécontentement, lundi prochain, entre 7:00:00 et 7:04:32.

4 minutes et 32 secondes historiques, preuve que nos voisins helvétiques, contrairement aux idées reçues, n’ont jamais peur de prendre position.

_
À lire aussi : les articles qui nous ont inspiré, dans Le Messager et Le Dauphiné
RAPPEL : Ceci est une satire, les propos sont principalement fictifs

Devenez l’un de nos auteurs !

La Messagère est un journal parodicohumoristique collaboratif et ouvert à tous. Si vous aimez écrire des blagues qui ont un fond de vrai, jetez un oeil à notre charte éditoriale et proposez-nous vos articles !

1 Rétrolien / Ping

  1. Des sons insuportables ? Ne serait-ce pas du suisse-allemand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.