La coupure d’internet aux hôpitaux du Léman était un test écologique

Début octobre, une panne d’internet a provoqué un charivari dans les couloirs de l’hôpital. Il s’agissait en fait d’une coupure de wifi pour appliquer les mesures d’économie d’énergie. 

Il y a quelques jours, des lecteurs nous faisaient part d’une coupure internet dans les services des hôpitaux de Thonon. Notre rédaction a cherché à en savoir plus.

Un coup de pouce pour la planète

Contacté par La Messagère Libérée, le directeur de l’hôpital explique l’événement par un essai écologique : « Il y a effectivement eu une coupure d’internet durant 24 heures dans les services mais cette coupure de wifi déployée pour répondre à la demande du Gouvernement dans le cadre d’un effort collectif a surtout permis à tout le monde de constater les bienfaits en terme de consommation : plus moyen de contacter la Haute autorité de santé, le consortium mondial des Big Pharma scientologues ou l’agence de biomédecine, impossible d’être harcelé par l’Agence régionale de santé où la Cabale des vaccins Linky, interruption des traitements qui se mettent à jour via la puce 5G des patients, prises en charge paralysées par manque d’accès aux serveurs de la sécu et des mutuelles, plus aucune transmission possible entre les équipes, ça a permis à tout le monde de respirer un bon coup, surtout à la planète, qui en a bien besoin. »

Pour parer au plus pressé, les employés ont pu clore leurs dossiers avec des partages de connexion depuis leur téléphone avant de goûter à un repos bien mérité. « On s’arrachait les cheveux entre nous, ça nous a rapproché », raconte une infirmière.

« Bon, il s’est avéré que c’est en fait notre fournisseur qui avait résilié à tord l’abonnement fibre auprès d’un sous-traitant que nous avons immédiatement fait fouetter au sous-sol », confie le directeur des Services Numériques. « Mais ça nous a surtout permis de constater que, ensemble, pour économiser l’énergie, on agit, on réduit », conclut le directeur de l’hôpital, reprenant le slogan gouvernemental du plan de réduction de consommation d’énergie.

De quoi confirmer que l’environnement devient décidément un bel argument à la mode et à mettre à toutes les sauces.

La Messagère Libérée est un journal associatif qui est gratuit mais qui a de nombreux frais pour exister. On a donc besoin du soutien de nos lecteurs pour continuer à vous proposer du contenu de qualité : partagez nos articles, parlez de nous et contribuez à notre action par un don, ponctuel ou régulier !

Même 1€ ça nous aidera grandement. Merci !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.