La bibliothèque d’Armoy décide de vendre du PQ pour ne plus avoir à demander le passe sanitaire

Les lecteurs n’auront plus à présenter de passe sanitaire à l’entrée de la bibliothèque grâce à une petite astuce toute bête.

Depuis le 30 septembre, la bibliothèque d’Armoy est soumise au passe sanitaire, qui doit être présenté par chaque visiteur à l’entrée.

Mais pour les bénévoles, cette restriction est contraire à la philosophie d’accessibilité à la culture, si chère au pays des Lumières. 

Face à l’aberration de la situation, l’équipe a donc décidé de prendre la loi au pied de la lettre pour faire la nique au système.

Ainsi, dès le 6 décembre, la bibliothèque proposera un service d’épicerie qui, lui, n’est pas soumis au passe sanitaire. Il sera donc possible d’acheter du papier toilette ou de la confiture tout en empruntant un livre sans avoir à présenter un QR Code à l’entrée de l’établissement. 

Ouvert plus tard

Deuxième effet kisscool : cette activité secondaire a été confiée en délégation de service public à un épicier arabe qui, du coup, reste ouvert jusqu’à 4 heures du matin. “On a fait d’une pierre trois coup, c’est du génie, une délibération d’orfèvre : on fait vivre un commerce de proximité, on respecte des quotas avec un maghrébin et on maintient la culture accessible à tous quasiment 24h/24“, résume avec fierté Pascale Troudet, la référente bibliothèque de la mairie.

Peut-être que l’idée fera tâche d’encre dans les autres médiathèques du réseau, à Perrignier, Cervens et Orcier…


LIRE AUSSI : Les détails sur le pass mis en place par le gouvernement

RAPPEL : Ceci est une satire, les propos sont principalement fictifs

Devenez l’un de nos auteurs !

La Messagère est un journal parodicohumoristique collaboratif et ouvert à tous. Si vous aimez écrire des blagues qui ont un fond de vrai, jetez un oeil à notre charte éditoriale et proposez-nous vos articles !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.