Dangereux gang démantelé à Thonon : au moins deux faux passes sanitaires saisis

C’est une prouesse policière qui s’achève avec le jugement rendu cette semaine. Retour sur une sale affaire épineuse.

Le cerveau de la bande a enfin été condamné pour faux et usage de faux. C’est un vrai soulagement pour les effectifs de police qui avaient été intégralement mobilisés sur l’affaire.

« Vous ne vous rendez pas compte de l’ingéniosité qu’on a du déployer pour les serrer, on a dû rester en planque et un de mes collègues a même dû se faire vacciner 12 fois pour vérifier l’étendue de la conspiration », explique un policier du commissariat du Léman.

Un trafic en devenir au centre de vaccination

Car cette affaire aurait pu avoir des ramifications bien plus larges si les enquêteurs n’étaient pas intervenus. La personne condamnée, une quinquagénaire bénévole puis salariée de la ville de Thonon au vaccinodrome, aurait en effet falsifié pas moins de deux passes sanitaires.

« Ok c’était pour elle et son mari mais si on ne l’avait pas appréhendée, qui sait si elle n’en aurait pas fait un troisième », s’exclame le responsable de l’enquête qui a mené à l’arrestation.

« Bon, ok, elle s’est rendue et elle a plaidé coupable comme on dit dans les séries amerloques, mais si on n’avait pas été loin, qui sait ce qui aurait pu se produire », ajoute un autre policier, n’osant mettre des mots sur le vaste trafic que la femme avait commencé à construire.

Le maire de la ville, Christophe Arminjon, s’est empressé de réagir à la nouvelle : « J’ai toujours dit que la police était la pierre angulaire d’une société sécuritaire, c’est d’ailleurs bien pour ça que l’extrême droite est de mon côté. Bravo à nos héros du quotidien grâce à qui une terroriste en devenir a été appréhendée. »

Dans la continuité de cette affaire, l’édile a d’ailleurs annoncé débloquer un budget pour étudier la possibilité de créer une division PréCrime dans la circonscription, afin de détecter, prévenir et réprimer de plus en plus en amont. « Comme faisait Tom Cruise », conclut-il.

Ou plutôt Philip K. Dick.

Emily Elaceore

RAPPEL : Ceci est une satire, les propos sont principalement fictifs

Devenez l’un de nos auteurs !

La Messagère est un journal parodicohumoristique collaboratif et ouvert à tous. Si vous aimez écrire des blagues qui ont un fond de vrai, jetez un oeil à notre charte éditoriale et proposez-nous vos articles !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.