Jean-Baptiste Baud explique sa défaite aux Municipales par une écharde dans le pied

Dans son autobiographie, qu'il compte publier prochainement et que la Rédaction de LML a pu se procurer, l'ex-candidat PS revient sur sa défaite aux élections municipales de 2020

Le jeune homme ne cache pas sa déception. Après sa défaite par arrêt des urnes en 2020 dès le second round face à Christophe Arminjon, il rumine. Au point d’en parler dans le premier tome de son autobiographie qu’il sort en auto-édition. Son explication : une écharde dans le pied, qui l’a empêché de combattre correctement et qui a mené au TKO de ce combat qui fera date dans le milieu de la Meilleure Municipalité Arrogante (MMA). Pour en savoir plus, nous l’avons rencontré.

LML : Que s’est-il passé exactement en 2020 ?

Jean-Baptiste Baud : C’était une écharde, pas un bout de verre. C’était marron, donc un bout de bois je pense. Peut-être le reste d’une volée de bois vert. Ça arrive, c’est de la faute de personne. De mon expérience en politique, tu peux pas décider toi-même d’arrêter une élection. Donc quand je sens que j’ai un truc qui me gêne pendant la campagne, je regarde les électeurs. Mais je n’arrête pas. Je dis à Arminj’ : « Ça me gêne ». Il se retourne vers le scrutateur et dit « bah enlève le ! ». J’avais laissé mon flanc économie à découvert, il en a profité. Il me met une droite haut-la-main et les résultats tombent, la gauche perd. Je ne sais même pas quoi dire. Je n’ai rien compris. Tout ça n’a rien à voir avec mon programme ni avec la sensibilité politique de cette ville thermale. C’est juste une petite écharde qui m’a fait perdre, moi j’y suis pour rien. En plus j’avais même réussi à me défaire de l’autre boulet d’écolo tout en récupérant ses voix, franchement j’étais sûr que ça allait le faire.

Vous êtes dans quel état d’esprit ?

Je suis déçu, j’espérais que ça ne m’arriverait jamais à moi alors j’ai rien écouté des déculottées de mon prédécesseur Georges Constantin. Je voulais faire plaisir au public, alors que ça se termine comme ça, c’est décevant. Il n’y a pas vraiment eu de combat, c’est frustrant pour lui comme pour moi. Moi c’est une défaite, lui c’est pas une vraie victoire, on reste sur notre faim. Connaissant Arminj’, il ne le reconnaîtra jamais, mais il faut un vrai combat. Ils ont réservé la salle en 2026 donc pourquoi pas une revanche ! C’est ce que tout le monde veut, non ?

Votre stratégie c’est quoi ?

Pour parler honnêtement, j’ai dit que j’allais le mettre K.-O. au premier round, mais c’était une stratégie. Je voulais qu’il le craigne. Je savais que je ne le ferais pas. Je voulais qu’il s’ouvre au deuxième ou au troisième. Ma stratégie, c’était trois rounds relâchés. Je ne me voyais pas le mettre K.-O. quand il se méfie comme ça. Il tournait beaucoup, on le voyait partout, il brassait de l’air pour galvaniser sa base électorale, ses points d’appui. Après le premier round, avec le soutien qu’il a reçu de l’extrême-droite, j’avais compris son game plan. J’envoyais du social, il m’amenait sur l’emploi, j’avais préparé mes éléments de langage et je pensais vraiment gagner le troisième round sans même devoir aller sur l’urbanisme. J’avais son timing. Au début du troisième, je savais que j’allais pas le mettre K.-O. avec les services publics et la gratuité des transports mais que je gagnerais aux points. Ça s’est pas passé comme prévu mais je reste content de ma prestation.

Et le mot de la fin ?

Moi je peux taper les vieux, ça ne me pose pas de problème

Serge Groleowl, d’après L’Équipe

La Messagère Libérée est un journal associatif qui est gratuit mais qui a de nombreux frais pour exister. On a donc besoin du soutien de nos lecteurs pour continuer à vous proposer du contenu de qualité : partagez nos articles, parlez de nous et contribuez à notre action par un don, ponctuel ou régulier !

Même 1€ ça nous aidera grandement. Merci !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.