Panique chez les Gauches

Lundi matin, Thonon les Bains : après une nuit d’ivresse des bons résultats, un vent de panique souffle au QG de campagne de l’union des gauches Chablais en commun.
« Bordel mais c’est quoi tous ces papiers???? » crie Francis, candidat écologiste dans le canton de Sciez. « Je n’avais jamais vu ces documents de ma vie et en plus il faut les déposer avant mardi soir, ce second tour fout en l’air tout mon programme. Par habitude de perdre, j’avais prévu un road trip à vélo pour découvrir les meilleurs coins à quinoa bio issu du commerce équitable, mais là ça tombe à l’eau, je vais devoir envoyer un télex pour annuler mes réservations », dit-il, dépité.
Du coté de la candidate du canton de Thonon Sophie Para d’Andert, conseillère d’opposition à la mairie de la ville centre, l’angoisse est ailleurs. « Arriver en tête dans la ville et en deuxième position au général est une satisfaction, par contre je vais devoir faire attention maintenant, entre la branlée de Bernaz qui ne peut même plus perdre de cheveux, la déroute du RN et le caillou dans le plan de carrière de Déage, je ne vais pas manquer d’ennemi, du coup c’est peut-être une bonne chose les caméras d’Arminjon ».
Prochaine étape pour ces pieds nickelés de la politique : faire transpirer le couple improbable Mahut-Baud qui, malgré tout le pognon distribué, n’a pas réussi à faire d’étincelles mais compte bien garder ses sièges.

RAPPEL : Ceci est une satire, les propos sont principalement fictifs

Devenez l’un de nos auteurs !

La Messagère est un journal parodicohumoristique collaboratif et ouvert à tous. Si vous aimez écrire des blagues qui ont un fond de vrai, jetez un oeil à notre charte éditoriale et proposez-nous vos articles !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.