Le Ram-Dam et Le Must pourront ouvrir le 31, de jour et pour 1 personne à la fois

C’est un soulagement pour Céline et Roger. Les gérants de la Discothèque Le Must et du Ram Dam Club vont pouvoir exceptionnellement et grâce à une autorisation dérogatoire préfectorale rouvrir leurs portes à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre.

Fermés depuis le 14 mars, les établissements de nuit ne survivent que grâce aux quelques aides de l’Etat mais cette précarité, proche de la mort, s’apparente à un coma artificiel. Alors que le Président excluait en début de mois toute réouverture prochaine, la vie nocturne chablaisienne a fait preuve de solidarité et d’ingéniosité pour trouver une parade.

« Entre l’avance des salaires, le comptable, les taxes foncières, les assurances, les charges diverses et j’en passe, c’est plus des trous qu’il y a dans la raquette mais carrément des typhons », constate Céline Riondel, la patronne du Must. « On n’a plus la moindre trésorerie donc on devait trouver une solution pour pas crever la porte fermée », renchérit Roger Christian, emblématique directeur du Ram Dam.

Cette solution, les professionnels l’ont trouvée avec l’aide du sous-préfet et du préfet, bien connus pour être tous deux adeptes de bamboche. « Finalement c’est très simple, les clubs, discothèques et boites de nuit peuvent tout à fait réouvrir avec le protocole que nous avons imaginé ensemble », explique le représentant de l’Etat. Seule contrainte : une unique personne peut se trouver à l’intérieur. « Le client entre dans le lieu de nouba, hors période de couvre-feu évidemment, peut déguster une consommation, mouvoir son corps sur la musique préenregistrée et ressort enfin par une autre porte quand son temps est écoulé », détaille la préfecture.

La jauge maximale de une personne comprenant DJ et serveur, le fêtard devra donc se débrouiller tout seul mais les gérants vont développer le concept sous forme d’expérience haut de gamme, imaginant même la commercialisation d’un package all-inclusive sous forme de smartbox.

La vie nocturne et ses nuits blanches, éteintes depuis bientôt un an, vont donc enfin pouvoir, à l’occasion du Nouvel An, reprendre quelques couleurs.

À LIRE AUSSI : un vrai article sur le sujet sur RTL

1 Rétrolien / Ping

  1. Rétrospective de notre 2020 et vœux pour l'année 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.